La section de fonctionnement du budget de la Commune est constituée des dépenses courantes et récurrentes nécessaires au bon fonctionnement des services municipaux et à la mise en œuvre des actions décidées par les élus. Y figure aussi le remboursement des intérêts des emprunts. Elle enregistre également les recettes fiscales, les dotations et participations de l’Etat ainsi que les recettes d’exploitation des services (accueils de loisirs, restauration scolaire ...).

L'épargne de gestion ou excédent brut de fonctionnement (recettes de gestion - dépenses de gestion ) est un bon indicateur de la maîtrise du fonctionnement courant. Cet indicateur sert à apprécier le montant des ressources dégagées par le fonctionnement courant, permettant à la commune de faire face à ses engagements et de financer ses choix.

Le constat est édifiant :

 

 

Contrairement à la majorité des Communes, CARQUEIRANNE n'est plus en capacité, depuis que Marc GIRAUD et son équipe municipale ont imposé leurs choix, de dégager de l'épargne, vitale à la pérennité d'une collectivité...

 

C'est d'autant plus alarmant que ce constat a été relevé par la Chambre Régionale des Comptes qui, par deux fois, a alerté Marc GIRAUD sur le danger de poursuivre sur cette voie.

 

Sourd à ces admonestations, Marc GIRAUD a maintenu cette politique "mortifère" pour le devenir de CARQUEIRANNE.

 

La capacité d'autofinancement reste dangereusement négative et démontre la nécéssité de remettre les finances communales entre les mains d'un Maire compétent, responsable et soucieux de la bonne utilisation des deniers publics.

 

 

GABEGIE : telle est l'unique "stratégie financière" pratiquée par Marc GIRAUD et son équipe.

La maîtrise de la dépense publique doit être priorisée pour permettre à CARQUEIRANNE d'investir intelligemment sans endettement excessif.